Zoom sur https://www.hybster.com

Ma source à propos de https://www.hybster.com

Animée par l’émergence de toutes nouvelles avancées technologiques, l’industrie 4. 0 expose une nouvelle génération d’usines connectées, robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les limites entre le monde et digital s’amenuisent pour conférer vie à une usine 4. 0 interconnectée dans laquelle les partenaires, les machines et les produits interférent. L’industrie 4. 0 est un challenge et une véritable opportunité pour la conception industirelle française. Elle remonte à l’exploitation du charbon et l’élaboration de l’outil à vapeur d’eau par James Watt en 1769. Cela va transformer inévitablement le réglage de fabrication. En effet, l’artisanat va être remplacé par la production mécanique, les usines vont aux manufactures et ateliers artisanaux… Dans les espaces techniques, la révolution se rapporte à l’utilisation de la machine à vapeur professionnelle comme moteur pour actionner les machines permettant des cadences accrues. Ce qui entraîne une conception plus conséquente, et donne vie à des produits en petites séries.

Au 19e siècle, l’europe et les États-Unis connaissent de grandes transformations financiers et sociales. Stimulés par les progrès techniques, ils s’industrialisent. C’est à cette époque que les chemins de fer ( et les premières locomotives fumantes ) apparaissent, de la même manière que voit le jour le télégraphe, le téléphone, et les journaux bon marché qui font circuler plus vite les idées et les nouvelles. La croissance extraordinaire des villes fait de cet âge industriel une époque . La première révolution industrielle est généralement proposée comme l’effet technique accompli à la fin du 18e s. et au début du 19e s.. Ainsi manifestation et l’amélioration de la machine à vapeur d’eau en 1769, inventée par la langue anglaise James Watt permet d’actionner d’autres machines et change de façon radicale les solutions de fabrication. Cette période marque l’apparition de la mécanisation qui érigera la fabrication industirelle en fondements de la structure économe de la compagnie, se substituant ainsi à l’agriculture. L’extraction massive du charbon couplée à cette nouvelle machine à vapeur d’eau permet d’apporter à disposition une énergie nouvelle pour donner une impulsion aux réseaux ferroviaires et aux partenariats économiques.

La transformation numérique veut dire tout d’abord d’appliquer au sein de nos propres sites de fabrication les meilleures utiles du marché. Par exemple, le transfert sans interruption des données de l’ingénierie puis vers l’industrialisation et enfin vers la fabrication. Cela permet d’éviter, entre autres, des coûteuses et longues phases de réinjection de données. Cette permet aussi de réduire le time to market* de nos acheteurs, à qui nous présentons des solutions d’automatismes et des logiciels. C’est une demande forte du marché et nous devons y répondre. pour finir, dans la façon de faire marcher nos centres industriels, la transformation numérique doit nous donner plus de adaptabilité de génération, une plus grande capacité à parler des produits de plus en plus variés, avec une économie de matières et d’énergie.

Cette révolution industrielle concerne principalement le Royaume-Uni dans la second moitié du XVIII ème siècle. Elle a été permise grâce aux profits tirés de l’agriculture et du commerce et repose sur le charbon, l’outil à vapeur pro mise au point par James Watt en 1769. De nouvelles machines dans le secteur du textile, de la sidérurgie sont développées. C’est irruption des ‘ Pays de couleur noire ‘ comme le Pays de Galles.

Le rôle de la manufacture de produit industiel fut prépondérant dans le premier conflit mondial. C’est en partie grâce à la mobilisation de la production, qui adopta des outils de travail novatrices, que les Alliés réussirent à faire la nuance. Retour sur un aspect de cette guerre souvent oublié. La Guerre de 1914-1918 est le premier conflit industriel de l’histoire. Sans oublier le sacrifice de millions de victimes dans les tranchés, c’est la capacité des industries militaires à innover –chars d’assaut, artillerie, aviation, sous-marins, cuirassés – et à réaliser des armements et munitions en très grande quantité, qui va finir par faire la nuance.

Technologies digitale et mobile : depuis les années , les applications web n’arrêtent pas de se diffuser et de se démultiplier. Plus récemment, ce sont les applications mobiles ( smartphones et tablettes ) qui montent en puissance. Ces technologies sont de véritables outils de la gestion des compétences. Elles assouplissent les négoces entre les collaborateurs internes et externes et allègent ces derniers des tâches lourdes et à faible valeur ajoutée, notamment dans le territoire tertiaire. Les dernières mode sont à l’interconnexion des systèmes, jusqu’ici trop cloisonnés. Les technologies web et mobiles facilitent le transfert de données et dévoilent des soins plus rapides, agiles et judicieux. C’est sure sans compter les progressions en User Experience et User Interface qui facilitent l’utilisation de ces applications.

Plus d’informations à propos de https://www.hybster.com